Vénissieux
football club

Vénissieux football club

SUIVRE TOUTE L'ACTUALITÉ DU CLUB !

Bilan mi-saison

"Il faut faire honneur au titre gagné la saison précédente."

Aujourd’hui c’est Sabri, notre coach de l’équipe U15 F qui a accepté de se livrer sur la saison en cours de son groupe.

Quel est ton ressenti sur ton intégration dans une équipe féminine ? 

Ça fait maintenant 3 saisons que je suis au club, et autant de saisons dans la section féminine. Dès mon arrivée j’ai été très bien accueilli par le manager, Sif (responsable de la section féminine), les dirigeants du club et de la section féminine mais aussi par les joueuses U18F (catégorie dont j’étais l’éducateur principal à mes débuts). Même cette saison, où je bascule chez les U15F, je trouve que les joueuses m’ont bien accueilli. Ça fait toujours plaisir, d’être bien accueilli, la saison commence de la bonne manière et ça permet d’instaurer une bonne ambiance dans le groupe.

  • Comment qualifierais-tu ton groupe ? 

C’est une question délicate… Je dirais que j’ai un groupe assidu et sérieux à l’entrainement, mais aussi compétiteur. La défaite, elles ne la digèrent pas… Mais pour moi le plus important, si elles sont aussi assidues et sérieuses à l’entrainement, c’est qu’elles prennent du plaisir à venir. Cela a une incidence sur les résultats que nous obtenons le week-end. Le plaisir est un paramètre sur l’aspect mental, qui est à prendre en compte autant que la technique, la tactique ou le domaine athlétique. Je leurs accorde ma confiance et elles le savent, car c’est une phrase que je sors régulièrement. 

  • Quel est ton discours d’avant match face à un groupe de filles ? Est-il différent qu’un discours face à une équipe de garçons ?

Avant un match, les joueuses savent qu’elles ne doivent pas rentrer au vestiaire. Elles attendent dehors avec Amélie (ma dirigeante), pendant ce temps avec David (mon adjoint) nous préparons le vestiaire : il sort les maillots du sac et il les dispose sur les bancs, quant à moi j’écris le contexte du match, les consignes que j’attends d’elles et la composition sur le tableau (le fameux, les joueuses savent de quoi je parle !). Dès qu’elles rentrent au vestiaire, elles regardent quel numéro leurs est attribué et elles prennent place, pendant qu’avec David, nous allons poser le matériel sur le terrain pour l’échauffement.

À notre retour du vestiaire, je verbalise ce que j’ai marqué au préalable. Le but étant de capter un maximum de joueuses : par l’écriture, par la voix ou les mouvements (souligner, flécher, entourer, etc…). 

C’est un rituel que je fais à chaque match et que les joueuses ont bien adopté.

Pour moi, le discours est le même pour les filles que pour les garçons. Le football est le même pour tous. Seul le contenu va changer en fonction des entrainements, de la composition du groupe et du niveau auquel nous jouons. 

  • Peux-tu faire un bilan sur cette première partie de championnat ?

4ème au classement, avec des matchs de retard pour nos adversaires. On se loupe sur 3 matchs, qui nous coûtent des points au classement. Mais je reste satisfait de manière générale sur la prestation des joueuses. Au-delà des scores, le contenu devient meilleur au fil de la saison. Le match référence serait notre dernier match, sans prendre en compte le résultat, qui serait pour moi la finalité, le jeu était le meilleur que nous ayons proposé depuis le début de saison.
Nous savons ce qui nous attend pour la seconde partie, nous restons une équipe qui mène la vie dure à nos adversaires donc on va essayer de garder cette image-là ! J’aimerais rajouter que si les résultats sont bons dans l’ensemble, c’est que l’encadrement est vraiment présent. David et Amélie jouent vraiment des rôles essentiels pour l’équipe. C’est une très bonne alchimie que nous maintenons tous les trois depuis le début de l’exercice. Ils remplissent leur fonction à merveille. Ils facilitent mon travail et ça me permet de me focaliser sur les apprentissages et la préparation des matchs. C’est une grande chance de les avoir et je sais pertinemment que ce n’est pas le cas de tous les éducateurs dans la pratique féminine. Donc mention spéciale pour eux.

  • Actuellement 4ème au classement, quel est l’objectif à atteindre cette saison pour ton équipe ?

Nous avons eu beaucoup de discussions avec Sif, le plus important reste la formation des joueuses pour qu’elles soient prêtes pour les U18F. Sportivement, nous voulons atteindre la poule haute. Je vais considérer cette poule comme des play-offs, nous sommes l’une des meilleures équipes de la catégorie U15F à 11  du district, nous allons retrouver des équipes que nous avons affronté lors de la première phase, qui ne sont pas faciles à jouer. Il faut que nous élevions notre niveau de jeu afin que nous côtoyons toujours le haut du tableau. Sif a remporté le premier championnat à 11 en U15F, ça reste dans un coin de ma tête, il faut assurer derrière. Ça met une pression, mais je suis un challenger et ça permet de me surpasser aussi. Il faut faire honneur au titre gagné la saison précédente.

  • Comment vas-tu préparer le prochain match de championnat qui attend ton équipe dans 1 mois face à VILLEFRANCHE ?

Nous allons profiter des vacances pour réorganiser nos entrainements avec David. Sif sera disponible pour apporter son expertise. Ça sera toujours une plus-value dans le contenu des entrainements. Nous savons que ça ne sera pas un match facile d’autant plus que c’est à nous de faire le déplacement. Villefranche occupe la deuxième place au classement. Il faudra jouer ce match le plus sérieusement possible. Comme je l’ai dit précédemment, il faut faire honneur à la catégorie et au titre. L’image du club est importante pour moi y compris ses valeurs. Donc il faudra que nous répondions présents, en tout cas pour les joueuses et pour le staff, le rendez-vous est déjà noté. 

Merci à Sabri pour ses confidences et bon courage aux filles pour la deuxième partie de saison.